Notre parcours d’Audacieuses en quelques lignes !

Petit retour sur notre expérience d’incubation au sein de La Ruche Développement. Ça s’est fini il y a tout juste un an et on avait envie de vous reparler de cette folle aventure.

On était en septembre 2017, ça faisait déjà deux ans que l’on se réunissait régulièrement dans un petit appartement du 13ème pour réfléchir et avancer sur cette idée qui nous trottait depuis un moment dans la tête : « créer le premier site de réservation d’interprètes en langue des signes ». Mais comme vous le savez, on est interprètes en langue des signes et pas entrepreneuses (enfin, on l’était pas encore !). Résultat, on partait un peu dans tous les sens et on ne savait pas par quel bout commencer. L’idée était là, on savait qu’on tenait quelque chose mais honnêtement on ne savait pas comment s’y prendre. Au gré de nos recherches on est tombé sur le programme Les Audacieuses : https://www.les-audacieuses.org/. On a tout de suite su que c’était exactement ce qu’il nous fallait, la description que l’on peut trouver sur leur site parle d’elle-même :

« Ce programme vise à lever les freins qui limitent l’accès des femmes à l’entrepreneuriat dans l’économie positive en leur fournissant des outils pratiques pour lancer et consolider leurs projets et en leur permettant de rejoindre un écosystème riche et ouvert. »

C’était exactement ce dont on avait besoin : des outils pour développer son entreprise mais surtout des outils pour les femmes. On ne va pas se mentir, créer son entreprise c’est pas facile pour plein de raisons mais quand on est une femme dans ce monde d’hommes, c’est encore moins facile, tout a été fait et pensé par et pour eux.

Alors on s’est empressées de remplir le dossier de candidature, on a croisé les doigts et, ô miracle, notre dossier était retenu ! (Ce n’est pas du tout un miracle, notre idée déchire !). S’est enchainé un bootcamp absolument incroyable d’après notre envoyée spéciale (d’autres l’appellent Anne-Sophie) avec notamment préparation et entrainement au pitch. Comme vous l’avez deviné le jour du pitch est arrivé, on était plus stressées que jamais mais notre envoyée spéciale a, comme à son habitude, été incroyable. On n’était pas là mais on le sait ! Et on le sait parce que ça a marché, on était lauréates !

S’en sont suivi des formations toutes plus stimulantes les unes que les autres : ateliers de co- développement, formation à la négociation, rencontres avec des experts, atelier business plan et la liste est encore trèèèèèèès longue. Mais La Ruche c’est aussi toute une communauté d’abeilles avec des idées de dingues, des buzz tous les vendredis midi, du café (on en a eu besoin), des animateurs de communauté et des responsables d’incubation génialissimes (Anne-Raphaele si tu passes par là, big-up !).

Ça s’est terminé un 25 juin avec une soirée de clôture inoubliable qui a permis de déconstruire plein de stéréotypes sexistes et ça on aime. Cette soirée, on l’a aussi interprétée en langue des signes ; ce fut intense mais quelle expérience ! On est reparties tristes que se soit déjà fini mais notre boîte à outils était bien pleine – mission accomplie ! (Eh ouais les rageux, les outils ce n’est pas que pour les hommes !).

On laisse le mot de la fin à notre envoyée spéciale et désormais entrepreneuse (elle est aussi interprète LSF à ses heures perdues) :

Un grand merci à La Ruche développement !

© Vouloir Dire

http://www.vouloir-dire.fr

Laisser un commentaire